Città eterna

La befana vien di notte......

{ 23:37, 5/01/2010 } { Publié dans cultura } { Lien }

Piazza Navona, dont j'ai posté déjà quelques images, demain replie ses étalages.

 

Grande fete finale pour l'arrivèe de la Befana, notre vieille "sorcière" qui remplit de bonbons, de petites friandises et de que
lques petits cadeaux les chaussettes des enfants qui les auront pendues à la cheminée ou à la cuisinière.

 

Si sages ils ne trouveront rien que des douceurs, si pas trop il aura aussi quelques morceaux de charbon; sucré naturellement.

Quel la fete commence et pour cette nuit...les amies..protegez-vous du froid!Clin d'oeil

 


 

 

Per voi,amici italiani...nulla è da raccontare, grande è l'affetto per la nostra amata vecchietta...avete appeso le vostre calze?

 


 




Bonne année

{ 22:09, 30/12/2009 } { Publié dans cultura } { Lien }
I miei migliori  auguri a voi tutti lettori di Città eterna con

 un disegno di Piero

 

Je profite d'un merveilleux dessin, une copie d'une image de feu d'artifice sur Castel sant'Angelo de Pietro Valenti , dessiné avec son personnel style,pour souhaiter à ceux qui se promènent dans la ville éternelle, une année 2010 pleine de bonheur et santé.

 




{ 02:21, 14/02/2009 } { Publié dans cultura } { Lien }



Mi illumino di meno!

{ 03:34, 12/02/2009 } { Publié dans cultura } { Lien }
 
lavoro di bambini di terza elementareSourire
 




On y marche

{ 03:59, 25/10/2007 } { Publié dans cultura } { Lien }

Conoscete il "pavimento "di Roma?

Sempre meno utilizzato , per via delle difficoltà per imezzi in quanto non liscio e scivoloso ed i rischi di incidente, resta comunque la tipica pavimentazione della nostra città: il sampietrino.

Iin origine sampietrino è colui che si dedica lla cura di San Pietro

La pavimentazione della piazza San PIetro è interamente in mattoncini di porfido, da cui il nome per il lastrico stradale utilizzato nel centro voluto da Sisto V ( 1520/1590)

La difficoltà a mantrnerli oggi sta anche nel fatto che l'operaio posatore deve essere specializzato in questa difficlle e artigianale posa.

 

xxxxxxxxxxx

 

 

xxxxxxxxxxxxx 

 

Connaissez vous le pavé de Rome?

Le sampietrino est originairement celui qui se dedie à la conservatione de la basilique de saint Pierre

LA place San Pietro y est pavé il s'agit de blocs de opierre posées regulierment pour permettre un bon passage de l'aeu et ne pas trop dse briser au passage des chars

Les poser c'est une question d'artisanat , c'est lune des raison pour lesquelles la maintenance dec e pavé est de plus en plus difficile.

 




Chistro del Bramante: expo Macchiaioli

{ 09:02, 24/10/2007 } { Publié dans cultura } { Lien }

 

Hanno costituito la più importante scuola artistica italiana dell'Ottocento. Nella seconda metà del secolo si riunivano a Firenze abitualmente al caffè Michelangelo, per le loro discussioni, dando vita ad un movimento che si proponeva il rinnovamento della pittura storico-romantica. Tra le componenti che caratterizzano il movimento c'è la preoccupazione di fissare l'immagine in macchie di colore, mettendo in rapporto la figura da ritrarre con lo sfondo vero, un muro bianco, il cielo, altri oggetti, ricostruendo il rapporto di colori puri. Dipingere en plein air, a contatto con la natura è un'altra delle parole d'ordine, insieme ad un tipo di rappresentazione della realtà volta a sottolineare gli aspetti quotidiani ed autentici della vita, in opposizione alla retorica accademica ed enfatica delle pittura di genere. La cosiddetta rivoluzione della macchia ebbe inizio nel 1855 quando, Francesco Saverio Altamura e Serafino de Tivoli, di ritorno da visita all'Esposizione Universale di Parigi, fecero conoscere al gruppo di giovani artisti del caffè Michelangelo le novità dell'arte francese contemporanea. Agli ideali dei Macchiaioli (così definiti in un articolo denigratorio comparso sulla "Gazzetta del Popolo" il 3-11-1862) aderirono: Giovanni Fattori - Silvestro Lega - Giuseppe Abbati -Telemaco Signorini - Odoardo Borrani - Giovanni Boldini - Vincenzo Cabianca - Raffaello Sernesi. Affermatosi definitivamente all'Esposizione Nazionale di Firenze del 1865, intorno agli anni settanta il movimento si andò esaurendo, dopo aver inutilmente tentato di superare i confini regionali per diventare il nuovo linguaggio figurativo dell'Italia del Risorgimento.(Texte original Ici)

 

 

per maggiori informazioni sul luogo dell'esposizione cliccare qui

MAPPA

 

 

 
 
Quelques tableaux de l'expo 

 

« L’Italie, – hélas ! »
Le mot des frères Goncourt visitant les salles de l’art italien à l’Exposition universelle de Paris en 1855 résonne comme le glas.
De toute évidence, l’expression est forte et sert à choquer le lecteur et surtout à mettre en valeur la grandeur de l’art français au XIXe siècle. Toutefois, s’il est vrai que, lors de cet événement, l’Italie peut faire pâle figure et décider les Goncourt à enterrer l’art italien d’un bref coup de pelle, c’est que, si la nouvelle génération de peintres de la péninsule est présente à l’exposition de 1855, c’était avant tout qu’elle l’est parmi les visiteurs plutôt que parmi les exposants.
De fait, à l’époque, cette nouvelle génération en est encore à ses débuts. C’est en 1848, à Florence, que certains d’entre eux forment un groupe qui prend plus tard le nom des Macchiaioli. Ils sont largement influencés par les peintres de Barbizon, mais aussi, dans un premier temps, par des peintres français que l’on range toujours parmi les académiques : Ernest Meissonier et Paul Delaroche, entre autres. Chez ces derniers, ils admirent la manière nouvelle de traiter un sujet d’histoire ou religieux à la manière d’une scène de genre. Mais, d’une façon étonnante, les Macchiaioli mélangent sur une même toile les influences des œuvres d’époque différentes qu’ils reçoivent en même temps – et principalement lors de leur visite à Paris –, donnant à leurs tableaux une saveur inconnue en France. ( texte original ici)

 

 




Lucio Dalla

{ 12:45, 8/09/2007 } { Publié dans cultura } { Lien }
premier reportage de l'avant première de la nuit blanche.
Un concert beau, genereux,mais pas vraiment emouvant, aussi à cause d'une amplification et ure regie technique vraiment pas de bonne qualité.....de toute façon , Dalla est bien, il est un poète, un vrai, il a chantè les mots de mon adolescence, de mon enfance....je l'aime bien et je remenrcie la mairie que nous a permis encore une fois d'écouter un concert gratuit. LOLMort de rire
Ecoutez Lucio et Luciano Pavarotti " Caruso " et lucio "attenti al lupo "



Nuit Blanche

{ 04:57, 4/09/2007 } { Publié dans cultura } { Lien }

Eh bien , je viens de rentrer et, pris un petit moment pour voir à quoi on est dans cette uniterre, je m'aperçois qu'il faut vous prévenir que la nuit blanche de Rome est plus que proche!

Je suis rentrèe hier soir et je n'ai pas encore feuilleté le programme que voici

ici le programme en français

A vos bagages ! vendredi soir avant première avec le

concert gratuit de Lucio Dalla

A suivre la nuitée de samedi 8




{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Amis
Album photos

«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Menu

le cose sono come sono
camping car
Colori
Parigi
Roma in camper
restaurants choisis
cartoline virtuali
chez monette*

Rubriques

Chiese e basiliche
coup de coeur
cultura
i sette colli
itinerari
libri
Musei e monumenti
obelischi
storia histoire
vert
ville e giardini
www.flickr.com
delias2 roma photoset delias2 roma photoset

Derniers articles

promenade dessinée à Rome
oltre il Nido- expo experience didactique aux Mercati di Traiano
poubelle et sauvegarde
mes images
Au printemps
21 aprile Natale di Roma
Rome vue du ciel _roma dal cielo
La Neige!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Amis

milou
dede
ysa
monette
red
darfour
nulanhic
echosdd
didi
lan
dandylan




Click for Rome, Italy Forecast Vols Pas Cher - Voyages